arrow-down-01arrowscalendarcheck-iconclockclose-iconconnexionemailexcel-iconfacebookforward-iconglobelinkedinmagnifieropen-bookquestion-markshopping-bagtweeterwrite-icondeconnexion

Les voix des femmes se font entendre

Formation Coopérations National

Un atelier et un stand leur était consacré, début mai, lors de la Convention nationale: les femmes dans le Lions Club étaient à l’honneur à Klosters avec le programme international «New Voices», les nouvelles voix du Lionisme.

C’est la première présidente internationale de l’histoire, Gudrun Yngvadottir, qui a lancé le programme «New Voices». L’initiative Nouvelles voix qui se poursuit en 2019–2020 fait la promotion de la parité hommes-femmes et de la diversité, et cherche à augmenter le nombre de femmes, de jeunes adultes et de populations sous-représentées au sein de notre association. Elle se compose d’un groupe varié de Lions qui visent l’excellence dans un des domaines suivants: service, effectif, conduite et promotion. Pour notre MD 102, le groupe est emmené par Marlis Widmer et Mirela Vernier du LC Aarau Residenz mixte.

Les organisatrices et modératrices, la Présidente du Conseil des Gouverneurs 2018–19 Esther-Aepli Alder et la Gouverneur Edith Seeholzer (Est) ont pu saluer une cinquantaine de participants motivés dont de nombreux Messieurs. Une conférencière militante, la PDG Jutta Künast-Ilg, était venue du District 111 Bavière-Sud pour montrer ce qui était entrepris en Allemagne voisine.

Des pistes à suivre

Plusieurs groupes de réflexions, dont deux en français animés par la PCC Ursina Boulgaris et la rédactrice en chef de la revue ont émis des pistes pour favoriser le recrutement des femmes dans les Lions Clubs, leur proportion s’élevant à 14% pour le D 102 West. Cela passe, par exemple, par la promotion de la mixité, avec des clubs traditionnellement masculins qui s’ouvrent aux adhésions féminines. Il y en a chaque année dans notre MD. Cela passe aussi par l’invitation de conférencières. Les hommes sont aussi invités à proposer des candidatures féminines aux clubs mixtes ou féminins, si leur club n’a pas encore fait le pas. Le point le plus délicat reste à convaincre les jeunes candidates, car elles ne s’engagent que si elles sont sûres de pouvoir dégager le temps suffisant pour le faire entre carrière et famille!

Régine Pasche