arrow-down-01arrowscalendarcheck-iconclockclose-iconconnexionemailexcel-iconfacebookforward-iconglobelinkedinmagnifieropen-bookquestion-markshopping-bagtweeterwrite-icondeconnexion

Q&A CLEAN WATER - questions et réponses

Action sociale National International

Est-ce qu'il y a encore des questions? L'équipe de projet a compilé quelques réponses sur des questions qui peuvent se poser autour le projet CLEAN WATER

Questions et réponses au sujet de CLEAN WATER. Si yous avez encore une question supplémentaire, veuillez la poser directement à Peter Schweizer

Tadjikistan

Le Tadjikistan est un pays de haute montagne qui a des frontières communes avec l'Ouzbékistan, le Kirghizistan, la République Populaire de Chine et l'Afghanistan. Plus de trois quarts de sa surface consiste en haute montagne. Le Tadjikistan dispose plus de 60% des réserves d'eau de l'Asie centrale, soit en forme solide, soit en forme liquide.

Avec 9.1 millions d'habitants le Tadjikistan réalise un PIB de 7.52 Mrd. USD, soit 950 USD par habitant (Suisse : 84‘200 USD p.h.) – indexé sur base du pouvoir d'achat, cela correspond à 3200 UDS par habitant par an. Ainsi le Tadjikistan figure parmi les pays les plus pauvres du monde, il est la plus pauvre des anciennes républiques soviétiques. 

Depuis 1991 le pays est indépendant, après avoir été un état membre de l'Union Soviétique. Une guerre civile qui s'est terminé en 1997, a gravement entravé les infrastructures du pays. Selon un aide Suisse, l'état de l'infrastructure publique correspondait en 2017 à celui e la Suisse il y a plus de 100 ans.

Après l'effondrement de l'Union Soviétique le système de santé publique, auparavant bien étoffé, s'est complètement écroulé, ceci dû aussi au départ d'une part de la population d'origine Russe. En 2017 la mortalité des nourrissons était de 3,0 %. 32% de la population ont moins de 15 ans et selon l'ONU environ 33% des habitants du Tadjikistan sont sous-alimentés.

La capitale Douchanbé est la plus grande ville du pays avec un peu de plus de 800’000 habitants. Depuis 1973 Douchanbé est jumelée avec la capitale de la Carinthie, Klagenfurt, et depuis 1990 avec la ville de Reutlingen au Bade-Wurtemberg en Allemagne.

Selon sa constitution le Tadjikistan est une république présidentielle, mais est considéré comme un des états les plus répressifs du monde. Sur l'indice de perception de la corruption de Transparency International le Tadjikistan se trouvait en 2017 au 161ième rang de 180 pays.

Les Tadjiks sont linguistiquement, culturellement et du point de vue ethnique étroitement apparentés au peuple Perse.

L'économie dépend fortement du rapatriement de fonds du environ 1 million de Tadjiks vivant et travaillant en Russie. Des estimations supposent que ces virements depuis l'étranger frisent les 50 % de la performance économique du pays.

Sources: Wikipedia (fr.wikipedia.org/wiki/Tadjikistan); CIA World Factbook (https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/ti.html)

Pourquoi les Lions devraient-ils aider ?

Nous ne sommes pas les seuls à aider les Tadjiks. La Suisse a depuis longtemps reconnu la situation du Tadjikistan et de ses habitants. Depuis des années les organismes suivants sont actifs au Tadjikistan depuis des années: la DDC[1], le SECO[2], des médecins traitants[3] et Chirurgiens Suisses[4] ainsi qu'entre autres l'OSCE[5] et l'UNICEF[6].

Ces organisations retournent cette question – une question que nous nous posons à peine encore lors de nos actions d'aide en Afrique : Pourquoi n'aiderions nous pas ce peuple ? Les Tadjiks sont sympathiques, se trouvent dans une situation économique énormément difficile sans en être responsables et sont reconnaissants pour leur support.

„Avec 21 Dollars par habitant et année, le support financier du système de la santé publique est insignifiant“ (Rapport d'un jeune chirurgien vasculaire dans le journal de Bâle du 28 Décembre 2019).

[1] Direction du développement et de la coopération

[2] Secrétariat d'Etat à l'économie www.seco.admin.ch/seco/fr/home.html

[3] Médecins traitants Suisses https://www.hausaerzte-fuer-Tadjikistan.ch/

[4] Chirurgiens Suisses https://www.swiss-surgical-teams.org/

[5] Organisation pour la sécurité et la coopération https://www.osce.org/programme-office-in-dushanbe

[6] Fonds des Nations unies pour l'enfance https://www.unicef.org/tajikistan/)

Pourquoi nous engageons nous pour des installations d'épuration des eaux usées plutôt que pour des projets d'eau potable ?

Seulement 8% de la population provinciale et 0.2% de la population rurale ont accès à des systèmes d'épuration d'eau. C'est une des raisons pour laquelle le Tadjikistan a le second plus haut taux mondial de gastroentérites et le neuvième plus haut taux de mortalité dû à des gastroentérites; en sont touchés surtout les femmes et les enfants. La mortalité des nourrissons est de 5.9% (CH 0.39%).

Une amélioration de la situation des eaux usées a pour conséquence logique aussi une amélioration de la situation d'eau potable.

En quoi consiste notre aide ?

Nous avons l'intention de réaliser une première station d'épuration (DEWATS Decentralised Wastewater Treatment System) comme projet pilote pour deux hôpitaux (235 + 35 lits) dans le sud de la capitale Douchanbé. Avec ce projet pilote nous voulons tester et renforcer la coopération avec des services gouvernementaux, avec le personnel des hôpitaux ainsi qu'avec notre partenaire local BORDA. Le projet pilote mettra un accent aussi sur la formation en hygiène du personnel hospitalier ainsi que la formation du personnel de gestion.

Selon le succès du projet pilote, la construction 4 à 6 DEWATS en plus, est prévue pour des hôpitaux et des écoles.

Pourquoi les Tadjikes ne resoudent-t-ils pas leurs problèmes eux-mêmes ?

Le pays aborde quelques rares grands projets (rétentions d'eau, stations hydroélectriques) mais n'arrive qu'à approvisionner une toute petite part de la population avec de l'eau potable et des installations d'épuration des eaux usées. Des rivières et lacs pollués et des nappes phréatiques contaminées en sont la conséquence. Le Tadjikistan, le pays le plus pauvre de l'ancienne URSS a urgemment besoin d'aide. C'est pour cette raison que les organismes susmentionnés y sont actifs.

Comment assure-t-on que notre argent ne va pas dans les "fausses poches" ?

Le budget pour le projet pilote contient plusieurs échelons selon les activités partielles pour la construction. Le MD 102 Suisse-Liechtenstein libère des paiements échelonnés selon le progrès des travaux et les échelons rejoints, si le résultat de notre collecte le permet. Dans le cas où nos activités en Suisse n'auraient pas encore généré des fonds suffisants, BORDA préfinancera les premiers versements et dans le pire des cas financera la totalité du projet pilote.

Si nous rejoignons le but de la collecte la procédure pour les projets suivants sera identique.

Comment assure-t-on que la construction des DEWATS se fasse dans les règles de l'art et qu'ils soient maintenus d'une façon durable ?

Notre partenaire contractuel BORDA, avec qui nous avons signé une déclaration d'intentions (LOI letter of intent), a déjà réalisé des centaines de DEWATS dans des pays comparablement difficiles. L'équipe de projet se fie à l'expérience de BORDA et accompagnera en plus le projet pilote près de Douchanbé d'une façon étroite et visitera le chantier. Peter Molinari, membre de l'équipe de projet, a beaucoup d'expériences avec des projets similaires au Népal et d'autres pays du tiers monde.

Les DEWATS consistent en éléments à travers lesquels les eaux usées coulent sans énergie extérieure par pure gravité, Il s'agit d'une technologie simple mais efficace qui peut être entretenue et maintenue sans connaissance spécifique.

Lors de la journée Lions nous souhaiterions faire notre propre "activity" avec un but de donation pour des bénéficiaires choisis par notre club. Pourquoi le MD 102 nous prescrit-il un but de collecte relativement difficile à communiquer ?

La dernière fois que le MD 102 Suisse-Liechtenstein a fixé un but de collecte était lors de la journée Lions du 12 Mai 2007 pour Sodis: Sodis est devenu un grand succès. Nous sommes convaincus que CLEAN WATER aura aussi un résultat comparable. En plus ce projet nous ouvrira les yeux sur une région auparavant inconnue pour la majorité d'entre nous.

Puis-je déduire mon don des impôts?

Les dons en faveur de CLEAN WATER sont exonérés de l'impôt fédéral direct, cantonal et communal! Un certificat de don sera envoyé automatiquement à tous les donateurs! Le cas échéant, la décision de l'administration fiscale du canton de Soleure peut être commandée auprès du PDG Andreas Wunderlin.